skip to Main Content

On entend parler de Windows 11 depuis des mois, sa création et son passage en version de test a fait couler beaucoup d’encre numérique. Je ne vais pas faire l’inventaire ou l’historique de tout ce qu’il s’est passé car c’est long et pas super intéressant, par contre vous parler de la suite, ça oui, c’est mieux. Windows 11 est le successeur de Windows 10, je pense que nous l’avons tous compris. Pour ceux qui n’ont pas suivi, Windows 11 intègre une nouvelle interface graphique, certains vont même jusqu’à dire que Microsoft copie Apple au niveau ergonomie. Bref, cette semaine Microsoft va démarrer le déploiement de Windows 11, cela fait des mois que les fans attendent mais il y a des choses à savoir…

Que doit-on savoir avant la dernière ligne droite ?

En premier lieu Windows 11 ne sera pas installable sur tous les ordinateurs. Comme je l’explique dans un de mes articles, cette nouvelle mouture demande un minimum pour pouvoir être naturellement installé. Cette fameuse configuration matérielle inévitable pour Microsoft a fait le buzz à cause des exigences de la firme. Pour tout vous dire, c’est encore le bordel à ce sujet car il est loin d’être évident de savoir si votre ordinateur est éligible ou pas à la mise à jour gratuite. Cependant il existe un outil créé par Microsoft qui vous donnera la réponse, l’application qu’ils ont mis à disposition pour ça s’appelle PC Health Check que je rend disponible au téléchargement pour tous via ce lien. Il faut savoir que la nouvelle version de « intégrité du PC » vous propose différents outils, l’un va déterminer si oui ou non votre ordinateur répond aux critères concernant la configuration minimale requise pour installer Windows 11.

Pas de Windows 11 pour moi car je n’ai pas de secure boot et de TPM 2.0, une solution ?

Et oui, il existe une solution, j’avancerai même plusieurs solutions. Par contre, je préfère vous avertir avant de vous lancer, Microsoft a bien préciser que ceux qui outrepassaient leurs directives se verraient avoir des Windows 11 qui génèrent des écrans bleus aléatoires, les mises à jour de Windows 11 ne seraient plus déployées, etc. Je pense qu’il est normal que Microsoft prennent les devants sur le sujet, les risques nous les prenons, nous les assumons.

Je vous invite à regarder l’excellente vidéo qu’à fait Malekal, un site d’entraide informatique, disponible ici. Une autre solution est d’utiliser WinPass11 un outil développé par une petite team sérieuse, disponible sur GitHub qui vous propose de vous guider pas à pas jusqu’à être sur Windows 11 (Tutoriel pour l’utiliser ici). Il existe d’autres méthodes que je vous laisse découvrir par vous-même, je vous ai proposé les plus sûres. Si vous voulez mon avis, comme pour tout nouvel OS, si c’est pour votre poste de travail, attendez un peu, laisser les autres utilisateurs essuyer les pots cassés, je ne leur souhaite aucun mal mais en général c’est un peu comme ça que ça se passe. Plus le système d’exploitation sera rodé et moins vous aurez de problèmes quand vous allez l’installer sur votre machine de prod. Si vous êtes curieux vous pouvez toujours vous faire la main sur une machine virtuelle ;-)

Au niveau timing du déploiement Microsoft a prévu quoi ?

Aux dernières « niouses » Microsoft a certifié que le déploiement de Windows 11 serait ultra progressif, il évoque des plans étape par étape pour mieux contrôler le processus d’installation. Ils ont fait ce choix pour justement limiter le nombre de victimes de bugs majeurs et c’est aussi un moyen de venir ajuster leur nouvel OS pour qu’il apporte une expérience plus positive pour l’utilisateur final. En conclusion nous ne serons pas tous concernés par le coup d’envoi. Pour démarrer, Windows 11 sera uniquement proposé qu’à un nombre très limité de PC pour commencer. Autant vous dire que la disponibilité générale officielle va demander pas mal de temps et sur ce sujet Microsoft s’est donné jusqu’à mi-2022 pour que tous les PC éligibles puissent recevoir la mise à jour gratuite de Windows 11.

Si ton PC est éligible et que en plus tu fais partie des premiers concernés, file vite jouer au loto ;-) Plus sérieusement, dans ce cas qui n’a rien de bien exceptionnel, l’OS sera dispo via Windows Update comme n’importe quelle mise à jour basique de tous les jours. Une fois cette mise à jour validée, votre PC va télécharger tous les éléments dont il a besoin pour installer Windows 11, il vous demandera de redémarrer puis vous voilà sur Windows 11 !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher