skip to Main Content

En juin dernier dernier, lors de sa présentation, Windows 11 a fait couler beaucoup d’encre mais pas dans le bon sens. Figurez-vous que ce jour-là, Microsoft s’est permis de balancer des critères minimaux compatibles avec son futur OS qui étaient au-delà de la raison. Pour pouvoir mettre à niveau les ordinateurs existants vers Windows 11 sera un véritable calvaire car Microsoft l’aura décidé. Si votre processeur passe la compatibilité, ce sera peut-être votre Ram (mémoire vive) qui ne sera peut-être pas suffisante ou puissante, peut-être votre carte graphique, bref, un véritable bordel des familles. En plus de ces détails un peu embêtants, Microsoft exige la présence d’une puce matérielle TPM 2.0 ainsi qu’un processeur Intel de huitième génération ou supérieure bien-sûr ou l’équivalent chez AMD (ouf!). D’après Aria Carley de chez Microsoft, tout ça est avant tout demandé pour une stricte question de sécurité : « Nous savons que certains ne soient pas éligibles pour Windows 11, mais la bonne chose à retenir est que la raison pour laquelle nous faisons cela est de garder les appareils plus productifs, d’avoir une meilleure expérience et une meilleure sécurité que jamais afin qu’ils puissent rester protégés… »

Plus d’un mois après, aucun allégement est prévu…

Nous sommes beaucoup à avoir espoir que Microsoft retrouve le chemin de la raison concernant ces critères hyper restrictifs. Vous savez quoi ? Non seulement Microsoft se moque complètement de ce que nous, utilisateurs, pensons et en plus de cela, enfonce bien profondément le clou, lisez bien ce qu’a déclaré Aria Carley sur le sujet : « La stratégie de groupe ne vous permettra pas de contourner les recommandations matérielles de Windows 11. Nous vous empêcherons toujours de mettre à niveau votre appareil vers un état non pris en charge, car nous voulons vraiment nous assurer que vos appareils restent pris en charge et sécurisés. »

Une multitude d’utilisateurs sous Windows 10 ont installé Windows 11 pour tester ce nouvel OS et il fonctionnait en général super bien chez tout le monde. Malgré ces retours très positifs, c’est « Nine! », Microsoft reste toujours sur sa position et tous les anciens ordinateurs qui fonctionnaient très bien sous Windows 10 sont laissés pour compte. La seule marge de manœuvre se prononce sur le processeur, si votre processeur est un Intel de septième génération et si les tests du programme Insider sont concluants, ça passe. Rôôôooo, trop gentil Microsoft et son partenariat avec Intel pour ne pas les citer de nouveau ^. Pour l’instant le seul moyen valable et « officiel » pour passer à Windows 11 est de passer par le programme « Insider » à la seule condition de l’avoir rejoint avant Juin 2021, trop tard peut-être pour certains.

Est-il possible de contourner le processus pour avoir Windows 11 sur des « machines non compatibles » ?

Et oui ! Actuellement il existe une tonne de méthodes pour « bypasser » l’installation de Windows 11 sur un ordinateur non compatible. La bonne question est quand Windows 11 sortira, cette méthode d’installation sera-t’elle encore fonctionnelle ? Il nous reste à peine quelques mois pour le savoir, en attendant Windows 10 pro, c’est juste un très bon OS. Tout ça me rappelle la politique de chez Apple, les mises à jour sont réservées aux derniers modèles, les autres c’est direction benne ou leboncoin.fr en croisant les doigts pour ne pas tomber sur une arnaque. Hey Apple, j’ai un macbook pro 13′ de 2012 (Mid) et j’ai le dernier OS qui  tourne dessus sans aucun souci ou bug.

Windows 11 ce n’est pas pour demain, dîtes-moi que vous en pensez dans les commentaires 😉

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher