skip to Main Content

2021, l’année d’un tournant pour beaucoup d’entre nous. Je pense que nous avons beaucoup appris de l’année précédente pour ne pas reproduire les erreurs un an de plus. Nous avons eu droit à une année bien pourrie dans laquelle se sont enchaînés des lois liberticides profitant d’une épidémie pour assoir leur besoin d’exister. Je ne veux lancer aucun débat sur le covid-19 car ce n’est pas le sujet, du-moins, pas le point central de cet article. J’ai pu constater que presque tous les vecteurs de communication comme Facebook, Twitter, Instagram, etc. sont devenus des lieux où le débat était mis à mal, des endroits qui ne laissent place qu’à la médiocrité. Ces outils de communication sociale se sont mis à ne porter qu’une unique voix, son contraire n’avait pas de place alors qu’il est important pour nous tous de pouvoir faire la part des choses, mais sans opposés cela risque d’être dur. Il y a quelques années de ça, j’ai quitté Facebook, j’avais même programmé un évènement spécifique pour ça. Beaucoup de gens dans mon entourage ont clairement essayer de me faire croire que de quitter ce réseau allait chambouler ma vie sociale, j’ai respecté mon besoin et je l’ai fait, résultat : ma productivité a augmenté, ma créativité a augmenté, presque tout chez moi a pris de l’envergure et de la maturité. Très heureux de ne plus voir des photos de bouffe ou de chats « cromignons » depuis des années, je décide de me défaire encore plus des réseaux sur lesquels je suis encore pour encore plus de liberté. Comme quoi il existe bel et bien une superbe vie après avoir quitter tous ces outils chronophages…

Sur quels réseaux sociaux je suis encore aujourd’hui et pourquoi vouloir partir ?

Actuellement et ce, jusqu’à lundi prochain, je suis encore sur Twitter, Google, WhatsApp et Pinterest. Je précise « lundi prochain » car je me suis donné jusqu’à ce jour pour faire la transition. Mon utilisation de ces réseaux est assez simple, par Twitter je m’informe et reste en contact avec des vrais amis ainsi que d’autres gens avec qui nous échangeons sur divers sujets. WhatsApp me sert à converser avec tous les amis répartis dans le monde entier ainsi que ma famille quand ils voyagent. Google pour trois boites mails, deux compte Youtube ainsi que mon téléphone sous Android. Pinterest pour je ne sais quelle raison, je n’ai même plus le souvenir d’avoir enregistré un compte chez eux, ce n’est pas grave, passons. La raison de mon départ est simple, je ne supporte plus la censure organisée au sein de ces réseaux, un seul post contestataire public et c’est presque le strike du compte. Je rappelle qu’une personne libre décide par elle-même, le problème de fond c’est que si demain un de ces réseau vise à vouloir te faire taire il le fera comme il l’a déjà fait pour Trump aux USA. Que l’on aime ou pas le président des USA cela ne change en rien le fait qu’une entreprise privé se donne le droit de violer un amendement de la constitution de son pays et donc se projette au dessus des lois; sur ce même réseau il y aussi des dictateurs qui appellent à des génocides ou autres trucs pas nets sans pourtant être censurés. Bref, vous l’aurai compris, je ne veux plus que l’on me dise quoi faire, je suis le seul à décider pour moi et ma petite famille. Les autres réseaux sociaux sur lesquels je suis actuellement et dont je ne partirai pas pour le moment concernent mon activité musicale, il s’agit de Soundcloud dans sa version gratuite et Mixcloud.

Quelles sont les autres raisons de ton départ de ces réseaux ?

En plus du fait que ces réseaux censurent à tour de bras la parole de chacun, il ne faut pas oublier qu’ils collectent aussi vos données personnelles voire très personnelles. Ils savent qui sont vos amis (es), où vous habitez, etc. Il faut comprendre que l’anonymat n’existe pas sur Internet comme essaient de le faire croire des politiciens pour faire passer des lois encore plus liberticides. Ne vous faites pas avoir là-dessus. Vous pouvez utiliser tous les VPN du monde entier mais si un gouvernement ou personne bien placée veux vous retrouver, sachez qu’il peut le faire sans aucun souci. Je n’ai plus envie de partager mes données personnelles avec ces sociétés privées en plus de me faire censurer car mes réflexions ne vont pas dans le sens de la pensée unique instaurée par un système dans lequel ces vecteurs de communication jouent un jeu dangereux sur un plan démocratique. Je n’ai pas envie de participer à cela, j’ai toujours prôné la qualité plutôt que la quantité. Le danger concernant cette pensée unique est bien là, si votre avis diverge d’un courant de pensée établie vous serez directement traité de « complotiste » car c’est la seule manière qu’ils ont pour cesser tout débat sans argumenter. Au-delà de la censure, si ces réseaux en sont là c’est bien grâce à nous, je l’assume parfaitement et prends ce jour les dispositions nécessaires pour ne plus leur donner de crédit dans ma vie de tous les jours.

Peux-tu nous dire sur quels réseaux sociaux tu vas basculer et pourquoi ?

Le réseau social qui m’a demandé beaucoup de réflexion est bien le plus gros de tous, Google. Comme je l’explique plus haut, je suis sur un téléphone Android et qui dit Android dit forcément Google. Comment ne plus utiliser les services de Google ? J’ai trouvé la solution, du moins MA solution. J’ai supprimé de mon téléphone tous les services natifs de Google, comme le store, l’agenda, les mails, etc. J’ai ensuite opté pour des application alternatives, il en existe une tonne dans le monde du libre. J’ai surtout supprimé la télémétrie, les infos qui leur sont envoyées. Donc maintenant sur mon mobile :

  • Mon moteur de recherche est Duck Duck Go,
  • Mon lecteur multimédia est VLC,
  • Mon store est F-Droid et APK Mirror,
  • Mon navigateur web est Mozilla Firefox,
  • Pour la nav GPS j’ai opté pour Here We Go,
  • Pour remplacer Gmail j’ai opté pour K9-Mail,
  • Pour mes Notes, j’ai opté pour Evernote,
  • Pour le calendrier j’ai opté pour Digical,
  • Etc…

N’hésitez pas à me demander des infos dans les commentaires concernant ce changement, je vous les donnerai sans aucun souci. Avant de basculer, sachez que j’ai passé plus d’un mois à me renseigner, à tester et valider des applications pour enfin quitter Google. Je ne suis pas déçu, bien au contraire, ce changement fait un bien fou ! J’ai quitté WhatsApp pour Signal et Telegram. Signal, pour pouvoir discuter librement sans être lu par n’importe qui, idéal pour organiser des manifestations ou happenings. Telegram car c’est une des applications qui est la plus proche de WhatsApp mais en plus évolué. Depuis que je suis parti de Facebook je me suis créé un compte sur VK, le Facebook Russe. J’entends déjà certains d’entre vous me dire que Facebook et Telegram sont des programmes Russes et que la Russie est une dictature, blablablabla. Non, la Russie n’est pas une dictature, je vous invite à y aller une seule fois pour voir que ce n’est pas le cas. De plus, sur VK il n’y a aucune censure, vous pouvez aussi le vérifier par vous-même dès votre inscription, postez des propos haineux suivis d’une belle image de Hitler et vous verrez; à part vous faire des amis dans le même milieu, VK ne vous censurera pas. Bref, pour finir, c’est Mastodon qui a remplacé Twitter, c’est bien mieux et décentralisé. Pour Youtube, je suis sur Peertube et Odysee, mais je préfère Peertube car c’est zéro censure.

Quelle différence existe t’il de dont expérience entre avant et après ?

Pour le moment en ce qui concerne Twitter, je suis en transit, mes followers rejoignent Mastodon petit à petit, l’avantage de Mastodon c’est que c’est beaucoup mieux que Twitter et surtout plus poussé, donc beaucoup sont conquis comme moi. Pour Google, l’expérience date de maintenant 1 mois. J’avoue qu’au début ça fait bizarre mais après quelques jours ça fait vraiment du bien de se sentir libre en sachant que Google aura des données en moins. Cela m’a permis de découvrir d’autres applications qui sincèrement sont mille fois mieux que les services de Google. Sinon côté store j’ai les applications que je veux voir mieux car les stores que j’utilise offrent régulièrement des apps. Toutes les autres applications qui remplacent les autres services de Google sont juste top, en majorité bien meilleures. Ma démarche n’a aucun rapport avec les licences GPL (logiciels libres), elle plus simple que ça : ne plus dépendre des gros groupes commerciaux qui utilisent mes données pour mieux me transformer en consommateur. N’oublions pas que le point commun de Facebook, Twitter, etc, ne sont là que pour vous apporter un service gratuit mais bien vous donner une base en échange de vos données personnelles. N’oublions pas que Internet est à la base décentralisé, vos données vous appartiennent. Quand on réfléchi, par exemple Facebook, fonctionne comme notre ancien minitel, tout est centralisé sur un serveur, vous vous rappelez 3615 ULLA ? ^^

Je profite de cet article pour préciser que mon site ne fait pas un concours

Je pense que dans la vie il faut être en osmose avec ses principes et ses pensées. Il est grand temps de changement, nous devons sortir de la vie de ces énormes boites américaines. Sans nous ils ne vendent plus, ne font plus de pub. Revenons à un vrai Internet décentralisé comme il y a des années, cela n’est en rien un frein à la technologie, bien au contraire. En tout cas je suis ravi du changement, ça fait du bien, ça repose…

N’hésitez pas à me faire vos retour dans les commentaires ou me parler de votre expérience si vous l’avez tenté ?                                                                                    

Cet article comporte 2 commentaires

  1. Bonjour, je suis très intéressé par votre comportement vis-à-vis des GAFAM que je soutiens fermement (le comporterment, pas les GAFAM !). Je suis un fervent promoteur des logiciels libres et, plus précisément à code lisible (« open source »). Je ne comprends pas bien votre phrase qui semble rejeter la licence GPL de R. Stallman ? Pourquoi ce rejet ? Autre question : votre ordinateur est-il piloté par un Windows ou un Mac-Os ? Dans ce cas, vous risquez encore d’autres déconvenues : vous n’êtes en aucune façon propriétaire du moteur logiciel (le système d’exploitation, ou O.S.), De plus, vous ne savez pas, précisément, ce qu’il fait ou ne fait pas ! Il suffirait que les successeurs de Bill Gates à la tête de Microsoft ou ceux de Steve Jobs à celle d’Apple, vous interdisent d’utiliser vos systèmes (la puissance militaire et diplomatique états-unienne a montré son efficacité lors des sanctions contre BNP-Paribas ou pour l’embargo des dispositifs de lancement des avions sur porte-avions lors de la campagne d’Irak) pour que vous vous retrouviez sans moyen informatique ! Contredites-moi si vous pensez que j’ai tort, mais je prétends que la seule solution est d’utiliser un système à code lisible (« open source ») du genre GNU/Linux. Il existe aussi (mais là, il faut être très persévérant) des systèmes pour remplacer Androïd (qui est, lui-même fondé sur GNU/linux, mais n’est pas libre), par exemple , postmarket : »https://postmarketos.org/ » ; voir aussi : « https://www.zdnet.fr/actualites/des-systemes-gnu-linux-pour-equiper-les-prochains-telephones-motorola-2130493.htm ».
    En espérant une réponse,
    cordialement,
    Georges de SABLET

    1. Bonjour Georges,
      Merci pour votre commentaire que j’ai lu avec attention.
      Rassurez-vous, je ne rejette pas la licence GPL, bien au contraire. J’en ai fait l’éloge dans un article qui évoque le choix logiciel des divers ministères prisonniers des licences Microsoft…
      Concernant le choix de l’OS, je vous donne raison et je serai le premier sous Linux quand nous pourrons utiliser des logiciels équivalents à Adobe ou Ableton Live pour le boulot. Malheureusement il n’existe actuellement aucune alternative viable dans le sens de la productivité. Pour le moment, je ne me vois pas réaliser des travaux créatifs pour mes clients sous Gimp par exemple. Vous allez me dire qu’il existe des solutions comme Wine pour ça, certes, mais ce n’est que de l’émulation et ça plante souvent après avoir testé des tonnes de fois. J’ai même pensé à avoir deux sessions sur mon ordi, une pour le boulot et l’autre pour mon perso, même ça à la longue c’est difficile à gérer. Si vous avez des solutions je suis preneur, vous qui avez de la bouteille dans le domaine du libre. Et si vous le souhaitez, nous pouvons co-écrire un article sur le sujet pour la communauté Carminbook, qu’en dites-vous ?
      Excellente fin de journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher