skip to Main Content

D’après les enquêteurs de Radio France, les données personnelles de plus de 10 000 bénéficiaires de la CAF ont été disponibles publiquement en ligne. Je vous rassure, il n’est pas question cette fois d’un coup des Russes, Chinois ou Américains… Ce n’est pas l’œuvre d’un pirate non plus, explications…

A la base une formation organisée par la CAF

D’après les faits que Radio France a recueilli, toutes les données personnelles de plus de 10 000 allocataires de la CAF se sont retrouvées en ligne durant le mois de mars 2021. Comme je le mentionne plus haut, il n’est pas question de cyberattaque.

La vraie raison c’est que ces données ont été publiées par un prestataire de la CAF qui a fait une méga grosse bourde, le mot est faible. Il pensait juste que ces données étaient de fausses données, des exemples pour sa formation mais manque de pot pour lui, c’était bien les vraies. Il faut savoir que la CAF a un panel de nombreuses et régulières formations pour ses statisticiens. Pour une de ces formations, la CAF de Gironde a juste donné le vrai fichier à son prestataire.

La formation avait pour intitulé, la programmation statistique et le prestataire, sans douter une seule seconde, a juste mis le fichier en ligne. Toutes ces données personnelles et surtout méga sensibles étaient accessibles par n’importe qui. Depuis qu’ils s’en sont rendu compte, quelques mois plus tard, le fichier a bien évidement été retiré.

Il y avait tout concernant les allocataires présents dans ce fichier

La CAF de Gironde a exactement transmis toutes les données de 10 204 allocataires à ce prestataire, une société privée à la base. Chaque identité présente dans ce fichier est liée à 180 enregistrements, il y avait effectivement tout. On y retrouvait la date de naissance, les revenus du foyer, les types d’allocations perçues allant même jusqu’aux informations sur les enfants et leur mode de garde.

Histoire de rassurer les allocataires ciblés, la CAF de Gironde a précisé qu’elle n’avait pas communiqué les noms et prénoms des allocataires. Ouais, comme si ce détail pouvait éviter les récupérations des données strictement personnelles et empêcher de remonter jusqu’au bénéficiaire. Les experts ont clairement établi que cela ne protégeait pas les risques aux fuites de données. Normal, si vous avez une adresse, vous avez forcément les noms et prénoms, c’est débile.

En conclusion, grâce à la CAF de Gironde, plus de 10 000 personnes sont aujourd’hui des proies potentielles pour les vautours friands d’usurpation d’identité. Elle n’est pas belle la vie ? 

Comme vous pouvez le constater, vos données personnelles sont importantes et ne doivent en aucun cas être données sans aucun réflexion. L’usurpation d’identité est un fléau, ces arnaques ont déjà causé beaucoup de mal et détruit des familles alors faites attention…

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher