skip to Main Content
Google, Des Ballons Et Internet Pour Tout Le Monde…

Le géant américain Google vient tout juste de terminer les premiers tests de son projet baptisé, Loon for All, qui consiste à envoyer dans la stratosphère des ballons gonflables (semblables à ceux utilisés en météorologie) qui ont pour but de relayer une connexion Internet pour les gens qui habitent dans des zones difficiles d’accès. Une fois les ballons à leur place dans la stratosphère, leur mission sera simple et très intéressante car ils serviront de relais 3G pour permettre aux personnes techniquement isolées de se connecter à Internet.

Des premiers tests ont déjà été faits et se sont déroulés avec grand succès en Nouvelle-Zélande la semaine dernière. Les ballons sont équipés d’un kit radio (3G), alimenté par des panneaux solaires, qui permettent une connexion sur un rayon de 40 kilomètres autour d’eux.

[image url= »https://www.carminbook.com/wp-content/uploads/2013/06/ballons-google-carminbook.jpg » title= »ballons-google-carminbook » alt= »ballons-google-carminbook » alignment= »center » margin_left= »0″ margin_right= »0″ margin_top= »0″ margin_bottom= »0″ shadow= »7″ width= »820″ height= »440″]

Richard DeVaul, un des directeurs du laboratoire GoogleX, responsable du projet, précise : « Nous travaillons au sol en partenariat avec un fournisseur de services Internet. Des faisceaux de signaux sont envoyés vers le ballon, qui les renvoie vers le sol en direction d’antennes ou boîtiers (placés par exemple sur les toits de maisons). Le ballon a en quelque sorte une fonction de miroir réfléchissant »

Actuellement, le seul souci que le projet rencontre concerne la trajectoire des ballons, et oui, vous imaginez bien qu’un ballon qui se déplace à une altitude deux fois plus haute qu’un avion de ligne, sera logiquement dépendant de tous les vents aériens. A ce sujet, je pense qu’ils ont déjà trouvé une solution chez Google, Johan Mathe, ingénieur en charge du projet détaille : « Il y a plusieurs couches dans l’atmosphère : en fonction des vents et de leur force, on regarde les données météorologiques pour savoir à quelle altitude on doit placer le ballon pour qu’il aille dans telle direction ».

Bon, inutile de s’enflammer pour le moment car le projet Loon for All est encore au stade expérimental, par contre je pense que dans quelques années ce système permettra à des milliers, voir des millions de personnes d’avoir un accès à Internet.

Google ou pas Google, je suis content qu’un géant du Web puisse s’intéressé aux habitants des zones où le net n’est que légende, cela peut être aussi un moyen intéressant pour équiper des pays comme l’Afrique où une connexion Internet coûte plus cher que chez nous, merci Orange & Co de se gaver sur la pauvreté… 🙁

Je pense qu’un projet comme celui-là est une nécessité pour les gens qui vivent dans des zones reculées, pas vous ?

[social_essentials]

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher