skip to Main Content
Aya Et La Sorcière : Le Nouveau Film Du Studio Ghibli Arrive !

Je sais que parmi tous les lecteurs de mon blog il y a pas mal de fans du Studio Ghibli. Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette mine d’or de l’animation japonaise, je vous invite à découvrir leurs films. Le Studio Ghibli possède une patte artistique unique au monde. Créés en 1985 par l’imminent Hayao Miyazaki et Isao Takahata. Le studio est connu principalement pour ses longs-métrages destinés à un large public.  Plusieurs de leurs films ont remporté des succès auprès de la critique et du public, ainsi que de nombreuses récompenses. Le logo du studio est une représentation de Totoro, une créature apparue dans Mon voisin Totoro, l’un des films emblématiques du studio, sorti en 1988. Ce que j’aime dans les créations du Studio c’est que chaque long métrage peut aussi bien être vu par un enfant que par un adulte. J’apprécie beaucoup ce double sens de compréhension, sachant que chaque film possède son propre univers avec toute la magie qui l’accompagne…

Je ne connais pas le Studio Ghibli, quels sont les longs métrages qu’ils ont réalisés ?

Le Studio est à l’origine de beaucoup films, trop pour vous en faire la liste complète. Ceux qui me viennent à l’esprit à l’instant où j’écris ces mots sont :

  • 1986 : Le Château dans le ciel (天空の城ラピュタ, Tenkū no shiro Rapyuta?) de Hayao Miyazaki
  • 1988 : Mon voisin Totoro (となりのトトロ, Tonari no Totoro?) de Hayao Miyazaki
  • 1988 : Le Tombeau des lucioles (火垂るの墓, Hotaru no haka?) d’Isao Takahata
  • 1989 : Kiki la petite sorcière (魔女の宅急便, Majo no takkyūbin?) de Hayao Miyazaki
  • 1991 : Souvenirs goutte à goutte (おもひでぽろぽろ, Omoide poro poro?) d’Isao Takahata
  • 1992 : Porco Rosso (紅の豚, Kurenai no buta?) de Hayao Miyazaki
  • 1993 : Je peux entendre l’océan (海がきこえる, Umi ga kikoeru?) de Tomomi Mochizuki — téléfilm
  • 1994 : Pompoko (平成狸合戦ぽんぽこ, Heisei tanuki gassen Ponpoko?) d’Isao Takahata
  • 1995 : Si tu tends l’oreille (耳をすませば, Mimi wo sumaseba?) de Yoshifumi Kondō
  • 1997 : Princesse Mononoké (もののけ姫, Mononoke hime?) de Hayao Miyazaki
  • 1999 : Mes voisins les Yamada (ホーホケキョ となりの山田くん, Hōhokekyo tonari no Yamada-kun?) d’Isao Takahata
  • 2001 : Le Voyage de Chihiro (千と千尋の神隠し, Sen to Chihiro no kamikakushi?) de Hayao Miyazaki
  • 2002 : Le Royaume des chats (猫の恩返し, Neko no ongaeshi?) de Hiroyuki Morita
  • 2004 : Le Château ambulant (ハウルの動く城, Hauru no ugoku shiro?) de Hayao Miyazaki
  • 2006 : Les Contes de Terremer (ゲド戦記, Gedo senki?) de Gorō Miyazaki
  • 2008 : Ponyo sur la falaise (崖の上のポニョ, Gake no ue no Ponyo?) de Hayao Miyazaki
  • 2010 : Arrietty, le petit monde des chapardeurs (借りぐらしのアリエッティ, Karigurashi no Arietti?) de Hiromasa Yonebayashi
  • 2011 : La Colline aux coquelicots (コクリコ坂から, Kokuriko zaka kara?) de Gorō Miyazaki
  • 2013 : Le vent se lève (風立ちぬ, Kaze tachinu?) de Hayao Miyazaki
  • 2013 : Le Conte de la princesse Kaguya (かぐや姫の物語, Kaguya-Hime no Monogatari?) d’Isao Takahata
  • 2014 : Souvenirs de Marnie (思い出のマーニー, Omoide no Marnie?) de Hiromasa Yonebayashi
  • 2016 : La Tortue rouge (レッドタートル ある島の物語, Reddotātoru aru shima no monogatari?) de Michael Dudok de Wit — coproduction

Aya et la sorcière est toujours réalisé par Hayao Miyazaki ?

Le projet, dirigé par Goro Miyazaki, le fils de Hayao Miyazaki, devrait être disponible dès cet hiver, diffusé en avant première sur le réseau japonais NHK. Ce nouveau film a une particularité. Pour la première fois de l’histoire du studio, Aya et la sorcière sera entièrement généré par ordinateur, faisant de cette oeuvre le premier film Ghibli entièrement en CGI. CGI est un acronyme qui veux dire « Computer-Generated Imagery », il désigne que l’ensemble des images, séquences, animations 3D, effets spéciaux etc., sont 100% générés par des ordinateurs. Notons que depuis 2014, le Studio n’a produit aucun film totalement réalisé par leurs soins sachant que « La Tortue rouge » est une coproduction. Pendant que Hayao Miyazaki travaille sur son prochain film, son fils a du pain sur la planche car il a pour mission de finir « Aya et la sorcière » pour qu’il sorte dans les dates prévues.

Aya et la sorcière ça raconte quoi ?

Ce nouveau film du Studio Ghibli est avant tout basé sur le roman pour enfant de Diana Wynne Jones, sorti en 2011 et intitulé « Earwig and the witch ». L’histoire suit le destin d’une orpheline super intelligente qui s’appelle Earwig. Elle est adoptée par une femme qui s’appelle Bella Yaga qui est au final une sorcière cruelle qui l’emmène vivre avec elle dans une maison hantée. Allez, je suis sympa, je vous poste le synopsis officiel du bouquin : Aucun orphelin aimerait vivre au St. Morwald’s Home for Children, mais Earwig s’en accommode. Elle obtient tout ce qu’elle veut, quand elle le veut, et ce depuis qu’elle a été déposée sur le seuil de l’orphelinat alors qu’elle était encore bébé. Mais tout change le jour où Bella Yaga et la Mandragore viennent à l’orphelinat déguisées en parents d’accueil. Earwig est emmenée dans une mystérieuse maison pleine de pièces secrètes, de potions magiques et de livres de sorts. La plupart des enfants s’enfuiraient de terreur avec une maison pareille, mais pas Earwig. Utilisant sa propre intelligence, avec l’aide d’un chat qui parle, elle décide de montrer à la sorcière qui est le patron.

Qu’en pense le Studio Ghibli de leur nouveau bébé ?

Je pense que « Aya et la sorcière » est un projet qui colle avec le Studio Ghibli. Il me rappelle « Kiki la petite sorcière » même si je pense fortement que « Aya et la sorcière » aura sa véritable propre identité. Toshio Suzuki, le cofondateur et producteur du Studio Ghibli s’est entretenu avec Entertainment Weekly à propos de Aya et la sorcière : « Après le coronavirus, comment le monde va-t-il changer ? C’est la grande préoccupation de la plupart des gens. Même l’industrie du cinéma et de la télévision est touchée par cet événement. Aya et la sorcière peut-il marcher après le coronavirus ? J’y ai pensé plusieurs fois en regardant les premières images. Puis j’ai réalisé que la grande caractéristique du film était la sagesse d’Aya. Si seulement nous avions sa sagesse, nous pourrions surmonter n’importe quoi à n’importe quelle époque. Quand j’y ai pensé, j’ai été soulagé. »

Le Studio Ghibli semble promettre que « Aya et la sorcière » sera une belle source d’inspiration pour traverser l’épreuve actuelle. De toute manière je ne m’inquiètes pas du tout car les films du Studio Ghibli sont pleins de sagesse et de belles leçons de vie. Et comme d’habitude aussi, toutes les productions Ghibli sont de véritables rayons de soleil pédagogiques et surtout instructifs. Pour le moment je n’ai aucune date de sortie à vous transmettre, tout ce que je sais c’est que ça sort cet hiver.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher