skip to Main Content

Vous voyagez beaucoup ? Vous avez besoin de bosser ou juste regarder une série ? Quand vous n’avez plus de forfait data sur votre smartphone ça risque d’être difficile. Mais heureusement pour vous qu’il existe depuis quelques années en France des Hotspots publics et gratuits. Ces bornes Wi-fi où vous pouvez vous connecter gratuitement ont fait des petits partout, on les retrouve très souvent : dans les aéroports, les hôtels, les gares, les parcs, les restaurants, les magasin, etc…

Quelle chance ! Me direz-vous, mais hélas cette « chance » n’en est pas vraiment une. Rappelez-vous un petit dicton qui stipule que quand c’est gratuit, c’est vous le produit. Et bien là aussi, pas de bol, c’est bel et bien vous le produit. Cette « chance » dont vous allez profiter cache en réalité un gros business de revente de data. Sachez que les fournisseurs d’accès à Internet (F.A.I) profitent du besoin que vous avez d’être connecté pour récolter nos informations privées et ce, à une très grande échelle. J’entends certain penser « je m’en moque, je n’ai rien à cacher », si tu n’as rien à cacher, pourrais-tu juste poster les derniers échanges SMS ou MMS avec ta nana dans les commentaires ? 😉

Ça fonctionne comment leur truc, c’est quoi le principe ?

C’est assez simple, quand vous voulez vous connecter à un réseau Wi-Fi public, c’est presque toujours la même chose. Une page s’ouvre automatiquement dans vote navigateur et vous demande vos coordonnées pour débloquer l’accès à Internet. Les infos que l’on vous demande de remplir sont plus ou moins nombreuses, c’est le Fournisseur d’Accès à Internet qui choisi. Certains ne demandent qu’une adresse e-mail, d’autres vont demander votre numéro de téléphone ou vous proposeront de vous connecter avec un compte de réseau social comme Facebook, Twitter, etc…

Ce qui se passe ensuite est ultra simple. Une fois connecté, vous allez automatiquement transmettre des données personnelles qui seront récoltées par le lieu qui a installé l’émetteur. Par exemple, comme ça certains magasins peuvent faire du « retargeting » (reciblage publicitaire) sur leurs visiteurs. J’ai pris cet exemple car c’est une astuce de « growth hacking » des plus connues aux U.S.A que l’on peut voir dans la très célèbre série, Silicon Valley.

Ce n’est pas fini, d’autres services sont concernés 🙁

Dans beaucoup de pays mais surtout aux U.S.A, vous trouverez une multitude de bornes qui permettent aux gens de pouvoir recharger tous leurs appareils mobiles. Ces bornes collectent aussi ce que l’on appelle des « données de contact ». Le pire c’est que ceux qui vous proposent ça ne s’en cachent pas. ChargeItSpot balance noir sur blanc sa proposition de valeur sur son site Web en avançant qu’ils peuvent faire toutes les ventes de leurs clients.

Et si c’était fini ce serait le rêve, mais non, les U.S.A sont là, alors allons encore plus loin dans le « Je me fou de ce que tu penses, tu es à moi! ». La boite LinkNYC se connecte à toutes les caméras de toutes les boutiques où sont installés ses chargeurs pour, tenez-vous bien, enregistrer une vidéo de chaque utilisateur. Je ne sais pas si vous connaissez la puissance des systèmes de reconnaissance faciale comme Amazon Rekognition mais ça  fait vraiment peur !

Un bon conseil, ne vous connectez pas à des réseau Wi-Fi publics ou situés dans des endroits publics. Sauf si vous connaissez personnellement celui qui a installé le système. Prenez un forfait data pour 5€/mois pour être tranquilles et ne rechargez jamais vos appareils mobiles sur des bornes publiques ou privées, des bornes dédiées à ça… Vos données personnelles valent de l’or et peut-être un jour se retourner contre vous, qui sait ?

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher