skip to Main Content
Le Vaccin H1N1 Provoque Des Cas De Narcolepsie

Si comme beaucoup de personnes dans notre pays vous vous êtes fait vacciner contre le virus de la grippe porcine H1N1 durant l’année 2009, vous pourriez faire partie des milliers de patients souffrant ce jour de narcolepsie. D’après une étude menée par le très connu journal britannique, British Medical Journal (BMJ), ce vaccin aurait bel et bien provoqué une hausse hallucinante de cette grave maladie.

La narcolepsie ou « maladie de Gélineau », est un trouble du sommeil chronique ou dyssomnie rare. Elle est caractérisée par un temps de sommeil excessif durant lequel un individu ressent une extrême fatigue et peut possiblement s’endormir involontairement à un moment non-adapté, comme au travail ou à l’école. Les patients atteints de narcolepsie souffrent habituellement de troubles nocturnes du sommeil et d’un temps de sommeil anormal, qui prête à confusion avec l’insomnie. (source: Wikipedia)

La grippe A (H1N1), plus connue sous le nom de grippe porcine, fut l’une des plus vaste pandémies de ce début de siècle, comparée à la grippe espagnole il n’en est rien mais avec les avancées médicale nous avons beaucoup de mal à tolérer un aussi grand taux de mortalité surtout chez les jeunes. Je trouve qu’à l’époque, en 2009, il y a eu une exagération des pouvoirs publics relayée par les médias pour une maladie qui n’a pas connu l’ampleur que beaucoup ont décrit. La population était affolée, plusieurs milliers de personnes faisaient la queue devant des points stratégiques avec leurs enfants pour être vaccinés, le gouvernement français, tout comme d’autres pays européens, avait commandé aux laboratoires des centaines de milliers de vaccins Pandemrix pour l’occasion…

On apprends quatre années plus tard, suite à l’étude publiée par l’éminent British Medical Journal (BMJ) que ces vaccins sont la cause directe de plusieurs milliers de cas de narcolepsie surtout chez les jeunes enfants; inutile de vous rappeler que la narcolepsie est un trouble neurologique majeur aux effets dévastateurs pour le corps, vu de l’extérieur les symptômes sont peu visible. Les personnes atteintes peuvent s’endormir à n’importe quel moment de la journée, au boulot, en voiture, ce qui est bien-sur très dangereux. Ce lien de cause à effet avait déjà été identifié par la Finlande et la Suède en 2010.

Il va sans dire que le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) qui commercialise le vaccin Pandemrix a commencé par nier toutes les conclusions finlandaise et suédoises en faisant allusion aux spécificités locales qui auraient causé cette vague de narcolepsie. Selon l’étude du British Medical Journal (BMJ), réalisée uniquement sur des patients britanniques, la hausse est encore plus importante que dans les pays scandinaves, expliquent les chercheurs :

« Cette étude montre une augmentation significative du risque de narcolepsie chez les enfants ayant, en Angleterre, reçu la souche du vaccin pandémique Pandemrix. […] Notre étude a donné un quotient de probabilité de 14.4 (4.3 à 48.5) pour l’analyse primaire. Ces chiffres sont compatibles avec le risque relatif de 13 trouvé en Finlande dans une étude »

En conclusion, les patients à qui on a injecté le vaccin Pandemrix et qui souffrent de la narcolepsie devront vivre avec cet handicap tout le reste de leur vie avec un traitement draconien dans le but de contrer ce trouble de sommeil. Bref, encore une fois ce sont des innocents qui trinquent, je suis très heureux de ne pas avoir fait vacciner mon fils de 2 ans à l’époque, bizarrement je ne le sentait pas leur truc… Et vous ? Vous êtes fait vacciner à l’époque ?

[social_essentials]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher