skip to Main Content
Chasseur D’Icebergs, Un Métier Qui Rapporte Mais…

Au travers de mes diverses lectures sur le net, je suis tombé sur un article assez hallucinant. Cet article était tellement surréaliste qu’au départ je pensais qu’il était faux. Hé bien non, ce que je vais relater est bien réel. Vous ne rêvez pas, le métier de chasseur de Iceberg existe bel et bien. C’est même un business super lucratif découvert par Edward Kean, un canadien de 60 ans. Depuis maintenant 20 ans, ce bonhomme part en mer dès les toutes premières lueurs de l’aube, accompagné par ses trois potes marins pour chasser de l’inhabituel, à savoir des Icebergs !

Je vous épargne tous les débats sur le réchauffement climatique même si celui-ci est plus que présent au sein de notre société. Edward Kean, lui, il s’est simplement dit qu’il pouvait en tirer profit. Calmez-vous, ce n’est pas la première fois qu’un individu cherche à se faire un petit billet en tirant profit d’une situation pas très nette. Edward Kean a tout simplement eu l’idée (bonne ou pas) d’exploiter la fonte des glaciers du Groenland en lançant son commerce d’eau d’Iceberg. Ancien capitaine de bateau, il chasse les Icebergs, en extrait l’eau et la revend à des commerçants locaux qui la mette en bouteille ou la mélange à de l’alcool ou l’utilisent pour concevoir des produits cosmétiques.

Avec sa carabine, Edward Kean tire sur les Icebergs pour en décrocher des morceaux de glace qu’il taille ensuite avec sa hache avant de les balancer dans des cuves de milles litres et attendre qu’ils fondent. Pour vous donner une petite idée du business d’Edward, entre mai et juillet dernier, les quatre gus sont parvenus à récolter pas moins de 800 000 litres d’eau d’Iceberg ! Maintenant imaginez juste le joli pactole quand à la revente, les entrepreneurs locaux vont débourser un dollar le litre pour cette fameuse « eau précieuse ».

53 Euros la bouteille d’eau, le champagne à côté…

Si le business de Edward Kean et plus que florissant c’est uniquement parce que l’eau des icebergs est reconnue comme étant l’une des plus pures au monde; elle a été congelée bien avant la pollution atmosphérique et la révolution industrielle. Notre équipe tueuse de Icebergs souhaite cibler le marché super haut de gamme, ceux qui s’intéressent aux produits sains et qui sont prêts à débourser entre 12 et 60 Euros pour une basique bouteille d’eau. La marque Iceberg Water propose déjà une bouteille d’eau « ultra pure » pour la modique somme de 53 Euros l’unité !

Ce dont se moque Edward et sa clique c’est que leur business est super lucratif pour les commerçants mais hélas méga nocif pour l’environnement. Pour info, la fonte des glaces a des conséquences non négligeables sur la biodiversité et surtout sur la vie humaine. Edward ne sait peut-être pas que ses profits provoquent la diminution de l’habitat naturel de nombreuses espèces animales; les manchots, les ours polaires, les phoques.

Avec beaucoup d’humour noir, nous pouvons remercier chaleureusement Edward Kean pour aider la banquise à fondre plus vite, il est à la limite de démontrer que le réchauffement climatique est nul à côté de lui… Comme Edward se couche tôt pour se lever tôt, il n’a pas le temps de regarder les infos qui précisent bien que les ours polaires sont en voie d’extinction et que les manchots et les phoques sont de moins en moins nombreux. Si ces animaux sont impactés, d’autres le sont par l’effet « boule de neige » comme les orques, les requins ou les rorquals. J’apprécie l’optimisme d’Edward Kean, tant qu’il ne croise pas un ours polaire en ville tout semble bien aller dans ce monde…

Beaucoup d’entre vous trouverons le business d’Edward Kean « dégueulasse » voire « inhumain », ce que je peux comprendre. Par contre, ce que je ne comprends pas c’est le nombre de gens qui achètent ses produits tout en connaissant leur provenance. Nous pouvons rejeter la faute sur le business d’Edward Kean autant que nous le souhaitons mais au final si celui-ci n’a aucun consommateur, son business s’arrêtera et les Icebergs ne seront pas touchés.

Au lieu de cela, les gens consomment sans réfléchir et contribuent une fois de plus à la destruction de leurs propres environnement, pensée paradoxale ? Non, pensée très con mais pensée humaine de nos jours. Nous consommateurs avons le choix, utilisez votre pouvoir de consommateur pour ruiner des business comme celui-ci, arrêtez d’acheter des produits qui bousillent votre santé, détruisent votre environnement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher