skip to Main Content
Aie ! Ammzelo… (I Am The Law)

Je me souviens de Sylvester Stallone dans la tenue de Robocop qui pendant tout le film ne cessait de dire aux méchants « I am the law » (La loi c’est moi!). Je ne vous apprends rien, il s’agit d’un film américain, vous savez le pays qui fête sa 241ème année d’existence avec à son actif 226 guerres. Je passe volontairement sur les lois les plus débiles qui existent comme par exemple des gens condamnés par des juges à plus de 150 ans de prisons, bref, les « iounaïtistaisteu » (USA). Je n’ai rien contre la population US, mes propos vont plutôt vers ceux qui dirigent car comme vous avez pu le constater ils sont complètement inconscients voire débiles pour certains…

La nouvelle idée des dirigeants US est de totalement fliquer tous ceux qui déboulent aux USA. Ils obligent les voyageurs qui foulent le sol américain à fournir leurs identifiants personnels (login + Mot de passe) utilisés pour se connecter sur Facebook, Twitter, ses adresses e-mail, etc. Cette mesure ne contribuera qu’à rassembler des donnés perso pour ensuite les vendre ou les louer à des organismes US. Je pense que cette mesure risque d’être totalement impopulaire.

Donc c’est parti pour la collecte de données des gens qui souhaitent entrer aux USA. D’après Bloomberg, le département d’état veux désormais obliger les voyageurs qui demandent un visa de fournir obligatoirement les infos suivantes :

Identifiants actuels et anciens utilisés sur les réseaux sociaux.
Adresses mails anciennes et actuelles.
Numéros un de téléphone anciens et actuels.

En gros, l’idée est de faire grossir les bases de données de l’administration américaine sur tous les entrants (Big Data). Et bien entendu, tous les Français demandeurs de l’ESTA sont aussi concernés. Si on regarde de plus près, cela concerne plus de 15 millions de personnes par an !

Le côté rassurant c’est que pour le moment rien n’est encore décidé, il s’agit juste d’une proposition de loi sur laquelle le peuple américain va devoir se prononcer dans les 60 prochains jours. Une liste devrait être fournie pour les réseaux sociaux, mais, celle-ci est susceptible d’être modifiée, vous m’en direz tant…

Au niveau flicage et Sherif du monde tout cela n’est pas si nouveau que ça… Les États-Unis ont déjà mis en place depuis le 20 décembre 2016 une stratégie beaucoup plus agressive à ce niveau-là, mais jusque-là, elle était surtout incitative. Ne pas donner ses identifiants ne devait en théorie pas avoir de conséquences à ceux demandant un visa.

En mai dernier, une nouvelle réglementation permettait d’interroger sur votre activité passée sur les réseaux sociaux et demandait de donner des informations personnelles numériques sur les 15 dernières années.

Des mesures déjà jugées de façon unanime comme particulièrement intrusives. Pourtant, Donald Trump et la police d’immigration (ICE) les considèrent encore pour l’instant largement insuffisantes. Notamment, parce qu’il n’y a pas d’objectifs précis, ni d’outils permettant un contrôle automatisé.

Autant dire que cela devrait constituer la prochaine étape. Les contrôleurs semblent se lasser du contrôle manuel. Plusieurs entreprises auraient même déjà été consultées pour déployer un système fonctionnel avec cet objectif.

En conclusion, déjà que ce pays n’est plus dans mes destinations préférées, je ne suis pas près d’y mettre les pieds !
 
[hr toptext= » » size= »superTiny » custom_size= » » hide_mobile_hr= »true »]  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
×Close search
Rechercher