Besoin de mes services ? Contactez-moi :

Un p’tit jaune pour la route ?

0

Je n’ai pas par habitude d’aborder les sujets politiques sur mon site et pour des raisons bien claires, pour faire de la politique il faut être politicien. A côté de cette volonté je ne peux rester passif face à des mouvements sociaux qui relèvent un certain mal être pour beaucoup dans notre beau pays qu’est la France. Cette masse de personnes qui a décidé de descendre dans la rue pour alerter les autres citoyens sur l’austérité, la pauvreté qui gagne du terrain tous les jours, n’a plus rien à perdre et peut-être tout à gagner. Pour ma part, en parler n’a pas de rapport avec le choix d’un camps ou clan, j’ai voulu écrire sur ce sujet car je pense qu’il est important d’alerter les consciences sur ce qu’il se trame en France.

Inutile de nier ou de faire semblant de ne pas comprendre que ce sont les financiers et les lobbys qui gouvernent indirectement la France. Il suffit de voir à qui appartient la majorité des médias écris, télévisés et radiophoniques pour reconnaître le manque total d’un vrai travail journalistique indépendant que nous pouvons largement qualifier de partisan. Ces médias sont loyaux envers leurs maîtres, ceux qui gouvernent dans l’ombre en manipulant les consciences les plus fragiles à l’aide de ces puissants outils. Ces VRP de la mondialisation n’ont qu’un seul but, satisfaire leurs besoins et nourrir leurs intérêts personnels, le reste ne compte pas ou ne compte plus. Le constat est actuellement alarmant, raison pour laquelle ces fameux « Gilets Jaunes » occupent nos centres ville, nos ronds points tous les jours et week-end compris.

Je ne vais pas rentrer dans le jeu des amalgames concernant la violence ou tout autre élément qui risque de nous éloigner du sujet principal, ce qui m’intéresse se situe au niveau de ce que ces citoyens ont a dire, à penser, revendiquent. Même si les revendications sont diverses et variées, elles reposent toutes sur un constat commun, une justice sociale inexistante voire disparue en France. Certains répondent à cela par un manque de démocratie, ce qui de manière factuelle est vrai, il suffit de voir toutes les lois liberticides que l’Europe demande à la France d’appliquer pour comprendre que notre pays manque sérieusement de souveraineté, d’autonomie. L’Europe, cette « belle » Europe que nous vendent les médias à l’unisson sans jamais en citer une contrainte ou autre élément négatif; même les rares débats sur le sujet sont construits de toute pièce autour d’Européistes, jamais vous ne verrez un Eurosceptique sur un plateau Tv, une radio, ou autre médias d’influence. Pour en revenir à nos illustres « Gilets Jaunes », l’aspect positif de ce mouvement social est bien l’éveil des consciences sur le monde économique, politique, social, .., qui nous entoure. Parfois le réveil est difficile pour beaucoup, avoir été trompé ou manipulé à plusieurs reprises laisse des traces, amorçant chez certains une certaine envie de révolte; malheureusement nous ne sommes pas tous égaux face à l’imposture, la tromperie, et j’en passe.

Le côté intéressant de ce mouvement est qu’il semble être là pour durer, un peu comme si tous les jours nous prenions tous une bonne dose de réalité. Le néolibéralisme n’est pas prêt de céder quoi que ce soit à cette grogne sociale, certains ont même écrit qu’ils préféraient mourir que de céder quoi que ce soi. Les mots sont forts voire peut-être dépourvus de sens sur la qualité de l’expression ou de l’auteur, ce qui alimente favorablement le feu que connait notre pays. Pourtant, avec du recul, je pense qu’il existe des solutions pour rétablir un équilibre dans notre société. La première est une réponse politique, par le vote, choisir de manière factuelle une personne bienveillante comme par exemple François Asselineau (UPR) et se ranger en masse derrière lui tout en mettant de côté ses aspirations politiques. Certains vont me dire que le vote dans son état actuel est un outil qui dessert la démocratie, je suis d’accord mais pourquoi ne pas justement utiliser cet outil pour le retourner contre un système que l’on souhaite changer ? Je peux vous assurer que si nous parvenons à avoir un Nigel Farage au parlement Européen cela va sérieusement secouer le cocotier en notre faveur. La seconde solution, pour moi la meilleure, est bien évidement la consommation. Nous, consommateurs, avons le pouvoir de consommer ou non les produits des multinationales. Si demain nous arrêtons d’acheter du Coca, du Nutella, etc. et qu’à la place nous privilégions le circuit court (marchés du dimanche, commerçant local,…), les supermarchés (Intermarché, Super U, etc.) à la place des Hypermarchés, nous marquerons un sacré point. Pour ma part c’est ce que je fais TOUS les jours, je vie bien sans coca, nutella ou autre produits malsain pour ma santé et mon portefeuille. La troisième solution consiste tout simplement à ne plus regarder ou écouter les médias, du moins ceux qui appartiennent à des gens très riches; s’ouvrir aux autres et partager avec eux vous apportera beaucoup plus de bonheur que ces médias à la solde de l’exécutif qui n’ont que pour volonté de vous désinformer. Cela fait plus de 20 ans que je n’ai pas allumé une télévision et écouté une radio, je vie bien mieux loin des manipulations d’opinion, le terrorisme n’existe plus, et j’en passe…

Je serais toujours solidaire des familles qui ont du mal à joindre les deux bouts car l’argent ne fait pas tout et n’est pas tout. L’argent seul n’a aucune valeur, il n’est qu’un lien entre nous et la valeur, si en face il n’y a pas de valeur il ne sert à rien; si demain vous êtes échoué sur une île déserte et que quelqu’un vous vient en aide en vous envoyant un coffre rempli de 1 Milliard d’Euros cela ne vous aidera pas car vous ne pourriez rien acheter sur cette île déserte. Cet argent pourra peut-être juste vous servir comme allume feu et encore… Si l’argent est l’épine dorsale de notre société, il suffit juste de s’en servir pour justement ne plus en dépendre demain. Refuser de consommer ou consommer avec intelligence reste la meilleure manière de renvoyer l’argent à sa base pour ne plus alimenter un système qui génère une injustice sociale sans précédent. Bref, vous l’aurez compris, faites le pas et vous verrez que non seulement vous vous porterez mieux, vous serrez en meilleure santé et vous deviendrez un exemple d’apprentissage pour les autres (Apprendre par l’exemple). Depuis que je fais le marché tous les dimanches matins, plus d’une dizaines de personnes de mon entourage m’ont suivi, le marché est ainsi devenu un lieu de retrouvailles, de partage…

J’écris ces quelques mots avec le plus profond respect pour tous ceux et celles qui sont dans le besoin. Sachez que vous n’êtes pas seuls, votre combat social ne se compte pas en nombre de personnes dans les rues tous les samedis, il s’inscrit dans la durée, ne l’oubliez pas. J’apporte ma contribution et soutient dans le pacifisme et mène des actions en ce sens. Je ne suis pas un « Gilet Jaune », juste un citoyen qui soutient le mouvement avec ses moyens à lui. J’ai essayé de porter le gilet mais j’avoue qu’il ne me va pas au teint ^^

Messieurs les gilets jaunes, je vous invite très sincèrement à répondre dans les commentaire concernant les trois solutions que j’évoque plus haut. Je pense que le pacifisme doit reprendre sa place et sa définition, montrons que nous sommes tous dotés de cerveaux et nous savons nous en servir. Nous sortons d’une trentaine d’années de mensonges et manipulations, il est grand temps de se réapproprier nos places respectives pour pouvoir exercer notre pouvoir (consommation,… etc).

Allez, on s’y met tous ensembles ! Fini les hypermarchés, le coca, le nutella, tous les produits industriels, etc… J’attends de lire vos actions dans les commentaires. 😉
 

 

Send this to a friend