Besoin de mes services ? Contactez-moi :

Quand les impôts offrent vos données personnelles à Google…

0

Vous ne rêvez pas, c’est hélas bien vrai… Je ne sais pas si vous vous êtes déjà rendu sur le site des impôts (DGRF) pour faire votre déclaration de revenus en ligne, si c’est le cas, c’est déjà trop tard. Google a déjà récupéré toutes vos données personnelles, un grand merci à Bercy pour ce manque flagrant de vigilance concernant les données privées de ses contribuables, un cadeau inestimable pour le géant Google.

Quand les citoyens Français se connectaient sur le site des impôts pour déclarer leurs revenus en ligne, ils avaient droit à un visionnage obligatoire d’une petite vidéo explicative de plus de deux minutes sur le prélèvement à la source. Les internautes connectés n’ont pas été dépaysés de voir que cette vidéo « made in état Français » était hébergée par Youtube qui appartient à Google. Cette vidéo a permit au géant Américain d’avoir accès à des données d’utilisateurs et a pu par ce biais enrichir son tracking publicitaire. Google peut remercier Bercy pour ce cadeau en or livré gratuitement sur un plateau.

Le pire dans tout ça c’est que cette vidéo était obligatoire et a donc été visionnée plus de 4,6 millions de fois depuis l’ouverture du site par la Direction Générale des Finances Publiques (DGRF). 4,6 millions, un chiffre hallucinant suivi d’un méga potentiel pour Google. De plus si vous possédez un compte Google et que vous vous êtes connecté, c’est une aubaine sans précédent pour Google qui peut du coup associer les données récupérées à votre agenda, vos mails, votre historique de recherche sur le Web, etc.

Le gros souci vient du fait que cette vidéo était obligatoire, impossible de la couper avant 60 secondes, temps durant lequel vos cookies sont activés. Pourtant le bandeau d’information sur l’utilisation des données et des cookies est présent mais vous n’êtes redirigé vers la page d’interdiction qu’une fois la vidéo visionnée. Notons qu’à partir du 25 mai prochain, le nouveau règlement général sur la protection des données, le fameux RGPD Européen, obligera le consentement de l’internaute avant de pouvoir collecter ses données.

La question qui me démange est pourquoi Bercy a choisi Youtube et pas une autre plateforme ou tout simplement l’hébergement de cette vidéo sur le serveur de la DGRF ? A cette question Bercy répond qu’ils ont une chaine Youtube depuis longtemps et que la plateforme est pratique car elle rassemble un max de public. Bercy rajoute que Youtube supporte un grand nombre de connexions simultanées et sait se passer de publicités; selon eux le problème aurait été le même avec une plateforme Française comme DailyMotion et que la seule solution serait de faire visionner la vidéo via un lecteur maison comme VLC (Vidéolan). Je répondrais tout simplement que ces gens sont vraiment des clowns car Youtube possède un mode de confidentialité avancée et qu’il fallait juste l’activer, quelle bande de quiches !

En résumé ce qui sont censés protéger nos vies, nos données personnelles, etc. n’ont pas à faire des choix aussi idiots sans prendre la peine de réfléchir deux minutes. Une fois de plus, plutôt que de reconnaitre un tort lié un souci d’ampleur, Bercy se défend en précisant que cette vidéo est d’une grande utilité pour les Français. o_O ! Toujours d’après Bercy, selon les sondages, une immense majorité des Français n’ont pas très bien compris le fonctionnement du prélèvement à la source, un nouveau service (merci l’UE 🙁 ) qui concerne 37 millions de foyers fiscaux et surtout plus de 3 millions d’entreprises. Plus bas dans leur communiqué, Bercy explique « Il s’agit notamment d’expliquer que l’administration fiscale reste l’interlocuteur unique. » N’oublions pas que tous ces gus travaillent pour nous et que nous sommes leurs employeurs, imaginez deux minutes quelqu’un faire une bourde pareille en gardant son poste dans une entreprise…

Ce système de vidéo obligatoire pose pourtant un gros problème moral, imaginez deux minutes qu’un ministre juge nécessaire que vous regardiez sa dernière intervention avant de pouvoir rentrer sur le site de son ministère ! N’ayant toujours pas reconnu ses torts, Bercy a depuis rajouté un bouton d’accès direct au site ainsi qu’une croix de fermeture sur la dite vidéo et a…. activé le mode de confidentialité avancée de Youtube ! En gros, les gus attendent que nos données soient volées grâce à eux puis mettent en place ce qui aurait dû l’être depuis le début pour l’éviter. Un grand merci à cette bande d’amateurs, les services gouvernementaux complètement dépendants envers les plateformes commerciales. Ce gouvernement multiplie les faux pas dans ce domaine en utilisant les services de Google sans aucune réflexion. Sachez que le Ministère des armées, en exemple, utilise Gmail (messagerie Google), pour envoyer des données professionnelles.

Avec tous ces bras cassés nous ne sommes pas prêts d’y arriver 🙁
 

 

Send this to a friend