Besoin de mes services ? Contactez-moi :

L’humain (dé)connecté par Darkface of the Killer

0

Je lis et suis un blog que j’aime beaucoup depuis quelques mois maintenant. Un blog tenu par un homme que je pourrais qualifier d’honnête, franc et sensible. Un blog où l’écriture est humaine ou la lecture devient presque intuitive. Pour remercier son auteur et ses pensées qu’il déverse avec beaucoup d’amour sur cette page blanche numérique, je reprends ici un de ces articles. Cet article devrait être lu par une majorité d’entre nous, il revient sur le plus grand vol du siècle, notre humanité…

Pas un jour ne passe sans que je ne voie des zombies déambulant avec les smartphones et autres tablettes. Ils déambulent dans la rue tels des zombies. J’ai appris l’histoire tragique de ce jeune homme Andy Brigitte (Dieu ait son âme) qui a été agressé et les gens au lieu de l’aider filmaient la scène et la partageaient via les réseaux sociaux. Oui car nous sommes dans l’âge de l’irréel et l’âge où le réel est devenu un spectacle ! Vraiment tragique.

Mais au fond est-ce une nouveauté ? Les gens veulent que l’on parle d’eux, ils veulent faire le buzz, ils veulent être des stars. Il leur faut donc trouver des sujets « brûlants » qui feront que l’on parlera d’eux. Plus égoïstes que ces « créatures » tu meurs. Si le but de l’élite est de « diviser pour régner » et bien elle a admirablement réussi. Et certains de s’acheter des smartphones à plus de 1000 euros, histoire de se la péter. Le monde réel ? Mais ça ne les intéresse puisqu’ils sont des « nobody » et qu’ils veulent être quelqu’un. Alors certains vont à des « concours » comme The voice ou dans les jeux de télé-réalité D’autres sur le net créent des chaînes par exemple sur Youtube. Car ils essaient vainement d’exister et pour eux le net est l’endroit idéal pour cela. Car c’est un monde aux possibilités infinies où vous pouvez être ce que vous voulez. Un monde artificiel, un monde virtuel, un monde « magique ». Le cas tragique d’Andy ? Juste un sujet à partager et qui intéressera bien sûr les gens qui sont avides de sensations fortes. Qui a dit que la matrice n’existait pas ?

Combien d’heures certains passent sur les réseaux sociaux par jour ? Est-ce que le monde réel les intéresse encore ? Oui quand il y a des choses « extraordinaires » qui peuvent faire le buzz ! Autrement le monde réel les emmerde. De là à ce qu’ils créent un évènement extraordinaire (incendie, viol ou autres catastrophes) qu’ils pourront partager, on y viendra ! Alors vous pensez que cette génération résistera si on leur propose d’être connectés et de vivre H24 dans un monde virtuel ? Un monde où ils pourront par exemple voler comme superman, sauter d’immeubles en immeubles comme Spiderman etc… Un monde où par exemple ils pourraient être des dieux et créer leur propre univers (comme déjà dans certains jeux vidéos) ? Bien sûr que non puisqu’ils ont déjà commencé et qu’ils aiment cela. Je ne serais même pas surpris si dans quelques décennies on leur propose de se connecter pour vivre dans une réalité de rêve. Ce qu’il adviendra de leur corps ? Rien à foutre comme ces gens dans le film « clones » ou dans ce film prémonitoire « le congrès ». Et une fois qu’ils auront goûté à cette « drogue » ils ne voudront plus revenir en arrière. Il n’y a d’ailleurs qu’à voir comment les enfants intoxiqués dès le plus jeune âge aux smartphones et autres réagissent quand on leur enlève leur joujou. Ils réagissent comme des drogués en manque et cela de mon point de vue veut tout dire.

Les gens me disent souvent que je suis un hypocrite parce que moi-même j’aime les smartphones dernier cri (j’en ai 2) et que donc je suis mal placé pour les critiquer. Mes smartphones sont des outils de travail et j’en ai 2 au cas où un est déchargé et que je doive continuer à travailler. Mais que certains me disent si dans la rue je reste rivé à mon smartphone. La seule utilisation que j’en fais quand je suis dehors c’est d’écouter de la musique avec car le bruit de la ville me casse les oreilles. Mais jamais vous ne me verrez (sauf cas rare d’extrême nécessité) manipuler mon smartphone dans la rue et même quand je suis dans une voiture. Je reste donc bien en contact avec la réalité car j’aime observer le monde réel et voir ses évolutions. J’aime aussi voir les choses de mes propres yeux et interagir physiquement avec les gens. Je ne sais pas c’est ainsi, j’ai toujours préféré le réel aussi laid qu’il puisse être au virtuel. Car le virtuel c’est monde irréel qui pour moi n’est pas le mien. Un monde faussement libre comme la « matrice ».

Le monde de demain m’inquiète bien sûr car je vois des gens de plus en plus déconnectés et même dirais-je inhumains. Le cas de la mort du jeune Andy Brigitte m’interpelle bien sûr car ne fait que confirmer ce que je crains. Je vois bien les gens dans peu de temps être connectés à une matrice qui leur montrera ce qu’elle a envie de leur montrer. Déjà les merdias font ça mais il est clair qu’à l’avenir les élites voudront avoir le contrôle du net. Et comme les gens ont tendance pour beaucoup à croire ce qu’ils « voient »… Alors bien sûr je ne généralise pas ! Quoiqu’avec des gens de moins en moins éduqués et structurés et de plus en plus accros aux NTIC, le pire est à craindre ! Et ces « réseaux sociaux » ne sont pas un endroit de liberté comme certains croient et comme l’a démontré l’affaire Mennel ! Mais un piège qui pourra servir pour le contrôle absolu des gens, à bon entendeur…

Un marcheur dans les ténèbres.

Source
 

 

Send this to a friend