Besoin de mes services ? Contactez-moi :

Êtes-vous espionné via votre smartphone ?

0

Nous sommes 2,5 milliards à utiliser un smartphone dans le monde. A la question suivante « êtes-vous espionné via votre smartphone ? » certains dirons que non car ils ont un iBouse (Apple) et ne feront que rétorquer ce que leur raconte la marque sur le sujet (pas de virus, blablabla). D’autres utilisateurs sous Android (Google) ou Windaube phone (Microsoft) répondront oui car ils évoluent dans un environnement ouvert où ils sont 100% libres de faire ce qu’ils souhaitent avec leur joujou. J’écris cet article pour aller au delà d’un sujet que j’ai traité il n’y a pas si longtemps sur les applications gratuites.

Inutile de préciser que l’élément le plus important concernant ces petites boites (Stockage de notre vie privée) est la sécurité. Elle passe toujours avant tout pour justement éviter que nos données personnelles s’envolent. Sur nos smartphones il existe un tas de « codes courts », ce sont des codes spécifiques qui, une fois exécutés, génèrent une action. Par exemple, si vous souhaitez connaitre le numéro IMEI de votre smartphone, il vous suffit juste de taper *#06# et votre IMEI va apparaitre comme par enchantement. Grâce à ces codes courts, nous pouvons savoir si nos SMS et données sont bien sécurisées ou si quelqu’un nous espionne. dans ce post j’ai regroupé les codes courts les plus utiles et surtout actuels pour les smartphones de moins de 6 ans. J’en ai aussi profité pour glisser quelques instructions utiles pour ceux qui ne souhaitent pas être espionnés…

*#21# : Avec ce code je peux savoir si mes appels, SMS et autres données sont détournés. A l’écran apparaitra le ou les numéro(s) de téléphone vers lequel(s) mes données sont renvoyées. En règle générale ce type de détournement est souvent utilisé par des époux jaloux, des parents qui veulent pister leurs enfants et des malfrats. Les victimes sont souvent des gens qui ont prêté leur smartphone à quelqu’un de mal attentionné. Cette personne pourra ainsi tout savoir sur votre vie; où vous vivez, avec qui vous causez, toutes vos habitudes, vos itinéraires, et j’en passe. Dans des cas plus précis, cette même personne aura aussi accès à vos ressources économiques (Banque).

*#62# : Ce code me permet de savoir vers où sont déviés mes appels, SMS et données si personne n’arrive à me joindre. Le plus souvent ce détournement d’appels est installé vers un des numéros de votre opérateur téléphonique (messagerie vocale), si ce n’est pas le cas, inquiétez-vous car vos données se font la malle.

##002# : Ce code est un code universel, il sert à désactiver tout type de détournement. Il est super pratique quand j’utilise le roaming car mon opérateur ne me fera pas payer les appels qui sont détournés vers ma messagerie vocale.

*#06# : Comme précisé plus haut, ce code sert à connaitre le numéro IMEI (International Mobile Equipment Identifier) de mon téléphone portable; c’est l’identifiant international de mon appareil. En connaissant mon IMEI je peux retrouver mon téléphone si on me l’a volé, chaque mobile transmet ce code automatiquement même si la carte sim a été changée ou pas. Par contre si quelqu’un connait mon numéro IMEI il peut savoir quel type de smartphone je possède, le modèle, sa fiche technique complète, etc.

Pour les utilisateurs avancés, dans la liste des codes courts il existe des codes spéciaux qui me permettent de savoir si quelqu’un m’espionne totalement ou partiellement, si ma géolocalisation est compromise. Pour pouvoir vérifier tout cela et me protéger il va falloir installer une application qui s’appelle Net Monitor. Une fois Net Monitor installé, je peux procéder avec ces codes courts :

• Si vous êtes sur iBouse (Apple) : 3001#12345#

• Si vous êtes sur Android (Google) ou Windows Phone (Microsoft) : *#*#4636#*#*

Première étape : J’entre dans l’UMTS Cell Environment, puis dans l’UMTS RR info et je rentre les numéros de Cell ID (CID). Ce sont les numéros des stations étant les plus proches de moi. Mon téléphone se connectera par défaut à celle qui offre le meilleur signal.

Deuxième étape : Je retourne sur le menu principal, je clique sur MM info, puis sur Serving PLMN. Je rentre les numéros du Local Area Code (LAC).

Troisième étape : En utilisant ces deux données et le site d’Open Cell iD, je peux suivre à la trace la localisation sur la carte de la station à laquelle mon téléphone est connecté.

A savoir : Les bases mobiles suspectes sont souvent des camions ou des petits bus avec de longues antennes. Ils travaillent généralement dans des festivals et sur des sites où il n’y a pas voire peu de couverture. Si un véhicule comme celui-ci apparaît sans raison près de chez vous, c’est soit que votre opérateur cherche à améliorer la qualité du signal (assez rare), soit que des espions « étrangers » opèrent pas loin de chez vous. A moins qu’il ne s’agisse d’espionnage industriel ?

N’oublions pas que plus un système est utilisé, plus il est ouvert et plus il est la cible d’attaques, sur Android par exemple il existe un cheval de Troie qui s’appelle « PlaceRaider ». Il a été développé par des scientifiques américains pour démontrer que TOUS nos appareils sont vraiment très vulnérables. Une fois dans votre smartphone, ce cheval de Troie fait une série de photos de l’endroit dans lequel vous vous situez. Il crée ensuite un modèle 3D du lieu et si vous êtes connecté en Wifi ou en 3/4G, il envoie toutes les données réunies avec tous les mots de passe en incluant les informations de votre smartphone.

A la question « Comment les services spécialisés (DGSE, DGSI, DSRD,…) écoutent-ils nos appel ? » Il faut savoir que TOUS les pays collaborent avec les opérateurs téléphoniques; ils donnent un accès à n’importe quel numéro en échange d’un mandat judiciaire. Les opérateurs fournissent aussi toutes les données récoltées durant les derniers mois. Si les services secrets espionnent votre smartphone il est rare de s’en apercevoir mais ce type d’espionnage génère quelques symptômes comme par exemple :

• Des soucis tels que des interférences durant les appels passés ou reçus.
• La batterie se décharge beaucoup plus rapidement que d’habitude avec la même utilisation.
• La surchauffe de la batterie.
• Les redémarrages intempestifs de votre smartphone.

Ok mais comment me protéger des espions et arnaques ?

• J’utilise des services de messagerie instantanée qui ont un accès fermé, comme par exemple : Telegram, Chare, Wickr ou Signal.

• Je détermine quel type d’information est fiable pour être publiquement partagée. Est-ce que tout le monde doit avoir mon numéro de téléphone, accès à des informations sur ma famille, mes proches et mon style de vie ? Faites super attention en publiant les photos de vos enfants.

• Je n’installe pas d’applications inconnues sur mon smartphone et je vérifie celles qui sont déjà installées ou pré-installées. Quand c’est possible, j’utilise des identifications sécurisées à plusieurs niveaux, je n’ouvre pas de liens douteux et je ne me connecte pas à des câbles secteurs suspects pour recharger « gratuitement » mon téléphone (Mc Do, aéroports, gares, etc.).

• Seul mon opérateur téléphonique peut m’offrir un service de recherches de la localisation d’un autre client : un membre de ma famille ou un employé de mon entreprise par exemple. Cela se fait uniquement avec l’accord de ce même client (s’il est majeur bien entendu). Les pages Web et les applications qui m’offrent la possibilité de découvrir la localisation de n’importe quel numéro de téléphone sont une grosse arnaque. Faites Gaffe !

Maintenant que vous en savez un peu plus, allez vous continuer à utiliser votre smartphone de la même manière ?
 

 

Send this to a friend